Recherche et enseignement supérieur en philosophie des sciences.

Science contemporaine et systèmes philosophiques.
Phénoménologie, logique, esthétique.

La philosophie des sciences est une discipline philosophique qui étudie la nature, les fondements et les limites du savoir scientifique. Les outils au service de l’épistémologie sont, d’une part, le recours à l’histoire des sciences et, d’autre part, l’analyse des concepts scientifiques et des sources épistémiques qui en sont au fondement. Cette analyse peut se faire de manière interne au savoir scientifique, ou en rapport avec les théories de la connaissance issues de la tradition philosophique.

Mes recherches concernent plus spécifiquement l’épistémologie des mathématiques et de la physique. J’adopte une méthode comparative, et je l’applique à l’étude de la pensée des grands savants-philosophes de la charnière XIXe-XXe siècle comme Hermann von Helmholtz, Henri Poincaré, Albert Einstein, Hermann Weyl ou Kurt Gödel. Chez ces auteurs, j’étudie la façon dont la science, dans les moments les plus mouvementés de son histoire, ne progresse qu’avec l’appui d’une réflexion critique de nature philosophique.

Ma formation scientifique me donne l’accès aux théories scientifiques contemporaines mises en jeux par ces auteurs ; tandis que ma formation parallèle en philosophie me permet d’avoir les outils (connaissance de la tradition, analyse des concepts) nécessaires pour proposer une lecture critique de ses auteurs et des postures philosophiques qu’ils entretiennent relativement aux grands systèmes philosophiques de la tradition : depuis Platon et Aristote jusqu’à Husserl, en passant par Descartes, Leibniz, Kant, et l’idéalisme allemand en général.

Depuis quelques années, mon regard s’est enrichi par des perspectives phénoménologiques et esthétiques (au sens de l’étude des représentations sensibles), particulièrement fécondes pour repenser la place des sciences dans la culture contemporaine.

Le regard sur les sciences que je propose, informé par l’histoire de la philosophie, m’a permis de participer à l’émergence en 2012  d’un diplôme transdisciplinaire innovant, la licence « Sciences et Humanités », où je propose depuis lors un enseignement en philosophie générale et épistémologie, qui n’esquive pas les questions scientifiques qui ont été l’horizon des grandes révolutions de l’histoire de la philosophie.

Alumni du Zukunftskolleg, Constance, Allemagne.